Canadian Geographic
Left navigation image
Contient: Protection circumpolaire Allez maintenant!

La Conférence circumpolaire inuit (CCI) s’est donné la mission de protéger l’Arctique et de promouvoir les droits des Inuits.


Le Grand Nord, protection circumpolaire

La moitié du territoire canadien se trouve dans les écozones de l’Arctique et de la taïga où le climat et les conditions de vie atteignent des limites extrêmes. Dans l’Arctique, la toundra, sans arbres, est couverte d’une végétation prostrée de mousses, de lichens, d’herbacées et d’arbustes nains ; dans la taïga, les forêts d’épinettes et de sapins rabougris sont entrecoupées de vastes marécages. Les écozones marines — l’Arctique et l’archipel arctique, incluant la baie d’Hudson et la baie James — sont aussi vastes et complexes que les écozones terrestres. Vu l’immensité de ces régions, il est difficile de faire des généralisations. Un fait est certain : c’est un environnement fragile, lent à changer et facile à bouleverser. Autrefois, les Européens y chassaient la baleine, le phoque et les animaux à fourrure ; aujourd’hui, les prospecteurs cherchent du minerai, du gaz et du pétrole dans un environnement riche, mais vulnérable. Ces régions — le Nunavut, les Territoires du Nord-Ouest, le littoral du Yukon et le nord de six provinces — sont les moins peuplées du Canada. Les Autochtones reprennent peu à peu en main ce qui était leur domaine traditionnel.



ADVERTISEMENT


La page suivante :

Écozones


Pointer disabled  Allez maintenant!
Quiz :

Où se trouve l’une des plus grandes zones marécageuses du monde?

Les plaines hudsoniennes
L’intérieur de la Colombie-Britannique
La péninsule du Niagara